Emmaüs 14
Aidez-nous à aider

3 lieux de vente et de dépôt

Caen – Tailleville – Pont-L’évêque

Contact et RDV au 02 31 37 30 57

La communauté

Grâce à leur travail, ces femmes et ces hommes, permettent à la communauté de vivre en autonomie financière.

Une quarantaine de bénévoles et une équipe de sept salariés constituent les autres acteurs d’Emmaüs 14.

Si la solidarité avec les étrangers est un délit, alors nous sommes tous des délinquants solidaires.

Livret d’accueil des compagnes et compagnons

 

D’où viennent les communautés ?

 1949

de la rencontre entre deux hommes Georges, sortant de prison et souhaitant mourir, demande de l’aide à l’Abbé Pierre qui lui répond : “Moi, je ne peux rien te donner. Mais toi, puisque tu veux mourir, tu n’as rien qui t’embarrasse. Alors est-ce-que toi, tu ne voudrais pas me donner ton aide pour aider les autres ?”.

Ainsi est née la première communauté Emmaüs, fondée sur la solidarité.

 

1954

L’Abbé Pierre, sans argent pour construire des logements avec tous ceux qui n’en avaient pas, lance à la radio un appel au secours : des milliers de personnes se mobilisent.

Ainsi, de nombreuses communautés se sont peu à peu créées en France et dans le monde entier.

 

Aujourd’hui

Aux quatre coins du monde, les communautés continuent d’exister sur ce principe d’accueil et de solidarité, où chacun peut rencontrer d’autres personnes et se (re)consrtuire.

 

C’est quoi une communauté Emmaüs ?

C’est un lieu de vie pour certains, un lieu de passage pour d’autres.

Ici, on accueille, on vit ensemble et on gagne notre ie par nos activités solidaires.

Les personnes accueillies en communauté sont des compagnes et des compagnons. Chacune et chacun a une place, est logé(e), nourri(e), exerce une activité utile à la communauté et perçoit une allocation.

 

Quel est le statut de la personne accueillie ?

Quelque soit son passé, ses origines et sa situation personnelle, toute personne peut obtenir une place en communauté Emmaüs. Elle doit en accepter les règles de vie.

Depuis 2010, les communautés bénéficient du statut OACAS (Organisme d’Accueil Communautaire et d’Activité Solidaire) qui leur garantit l’accès à la santé (CMU) et à la retraite.

 

Combien de temps puis-je rester en communauté ?

Il n’y a pas de limite dans l’accueil en communauté. Le temps n’est pas compté ou décompté.

On peut rester tant que l’on s’y sent bien, que l’on est intégré au groupe communautaire et que l’on respecte les règles de vie.

 

Qu’est-ce- qu’on va me demander de faire ?

Notre principale activité est de récupérer les affaires (vêtements, meubles, vaisselle, etc…) que nous donnent des particuliers et des entreprises. C’est cette activité solidaire qui fait vivre la communauté.

Concrètement, il faut accueillir les donateurs, conduire les camions, porter, trier, réparer, vendre, faire le ménage, la cuisine, entretenir les espaces verts, accueillir les nouveaux venus, etc…

Chacun, selon ses capacités et les besoins de la communauté, a une activité utile et indispensable pour l’ensemble du groupe.

Dans chaque communauté, il y a une équipe responsable. Elle organise les activités et fait respecter les règles.

Elle est à l’écoute de tous et accompagne les projets de chacun.

 

Une communauté, c’est comme une entreprise ?

Non, ici les activités sont solidaires, fondées sur la rencontre, le partage et l’entraide. Ne pas avoir de contrat de travail permet d’ailleurs à chacun, grâce à un cadre souple, de se (re)construire librement.

Mais, comme pour n’importre quelle entreprise, nous vivons de notre activité. Elle assure notre indépendance économique.

 

Qui participe aux activités ?

Les compagnes et les compagnons, les responsables, les salariés et des bénévoles que l’on appelle “les amis de la communauté”.

Sans la participation de tous, la communauté ne peut pas vivre. Il faut payer les factures, la nourriture, les frais de santé, les charges, etc…

C’est notre activité et la mise en commun de nos compétences qui le permettent.

De plus, c’est cette participation des personnes venues de tous horizons qui fait que l’on forme un groupe actif.

 

C’est quoi la solidarité ?

C’est ce que l’on vit au quotidien avec l”viens m’aider à aider” de l’Abbé Pierre.

La communauté est ouverte sur le monde. Seul(e) ou à plusieurs, ici ou ailleurs, nous pouvons toutes et tous, tour à tour et selon les moments, donner et recevoir.

 

Combien gagne-t-on ? Comment aider à aider ?

Parce qu’il vit en communauté, en plus d’être logé, nourri, blanchi, d’avoir une couverture sociale, chaque compagnon reçoit une allocation, généralement donnée à la semaine ou au mois, pour ses frais personnels et ses vacances. C’est un droit.

DONNER & ACHETER

Communauté de Caen
Mercredi et samedi :
9h30 à 12h00 – 14h00 à 17h00
Jeudi : 14h00 à 17h00
Dépôt du mardi au samedi :
8h00 à 12h00 – 13h30 à 17h00

Communauté de Tailleville
Mercredi et samedi :
9h30 à 12h00 – 14h00 à 17h00
Jeudi : 14h00 à 17h00
Dépôt tous les jours :
8h00 à 12h00 – 13h30 à 17h00

Communauté de Pont-l’Evêque
Mercredi et samedi :
9h30 à 12h00 – 14h00 à 17h00
Dépôt du mardi au samedi :
8h30 à 12h00 – 14h00 à 17h00

Ventes à thèmes

Recevez nos actualités